Communiqué de presse pour l'expédition "Iceberg en Famille"

Expédition

Voyage à la naissance des icebergs

Le 9 avril, un guide de haute montagne et ses deux fils s’envoleront pour le Groenland, pour découvrir et filmer, au terme de trois cents kilomètres d’itinérance glacée, « l’endroit secret où naissent les icebergs ». Un projet soutenu par le Grand Bivouac d’Albertville...

Lorentz et Niels, deux jeunes Grenoblois de 11 et 15 ans, ont bien de la chance d’avoir un père guide de haute montagne, réalisateur et artiste plasticien, et soucieux de partager avec eux sa passion des horizons lointains : le 9 avril prochain, ils s’envoleront tous les trois pour le Groenland où, au terme d’un périple à ski de 300 kilomètres à travers un immense territoire de montagnes, de glace et de crevasses, balayé par la neige et le vent et parcouru par l’ours blanc, ils parviendront au déversoir du glacier Rasmussen, « là où naissent les icebergs, avant de dériver à travers l’Atlantique nord et de disparaître… ».

« J’ai vécu ma première expédition au Groenland il y a quelques années, raconte, avant le départ, Pierre Dutrievoz, 52 ans. Souvent, pour les endormir, j’ai raconté à mes garçons cet aller-retour dans l’âge des glaces. Alors, devant leur insistance, j’ai fini par craquer. Je sais qu’avec mes amis Inuits et leurs attelages de chiens, je peux emmener mes deux garçons au bord de cette calotte glaciaire où se déversent dans la mer des tonnes de glace sur un front de plus de deux kilomètres. Une pépinière du chaos où se nourrit tout l’imaginaire du monde… ». Pauta et Oviloo, mushers inuits de la région d’Ammassalik (sud-est du Groenland), accompagneront donc le trio avec leurs deux équipages de huit chiens…et leur savoir-faire du Grand Nord.

Car au-delà de l’esprit d’aventure, c’est bien tout à la fois la rencontre avec le peuple et la culture inuits et la confrontation avec les évolutions en cours sur la planète – de la nature comme de l’humain – qui fondent le projet de Pierre et de ses deux fils. Pour preuve, les deux grands projets qui accompagneront leur épopée en direction du grand public : la réalisation d’un film, tout d’abord, produit par MC4 (« Le Dernier Trappeur », « Loup », « Bonobos »…) , images de Cécile Cusin et Olivier Hennesgrave, animations d’Alice Pelaudeix , dont la sortie est prévue à l’automne. Et l’opération organisée à l’intention des milieux scolaires en partenariat avec le Grand Bivouac d’Albertville, festival du voyage et des découvertes partagées et le Groupe Culture Humaniste des services de l’Education Nationale en Savoie. Ainsi, dés le début avril – et sur toute la France - les enseignants qui le souhaitent et leurs élèves pourront suivre, pas à pas, l’avancée du projet sur un blog dédié (*), avant peut-être de s’y associer encore plus étroitement par des travaux et un rendu pédagogique. L’an passé, pour le seul département de la Savoie et sur le thème des « populations des montagnes du monde », l’opération avait réuni près de 2.000 élèves du primaire.

En attendant, Niels et Lorentz – qui améliorent sans cesse leur technique de construction d’igloo en profitant de l’abondante neige des Arcs (Savoie) – peaufinent chacun leur départ, le premier en inaugurant déjà son carnet de bord, le second…en apprenant le Groenlandais : « Fille, a-t-il déjà remarqué, ça se dit Panik »

iceberg-en-famille.grandbivouac.com

(*)  Le Grand Bivouac d’Albertville, du 17 au 20 octobre 2013