16 avril : le climat au pôle Nord... un révélateur !

Pierre, Niels et Lorentz sont toujours à Tiniteqilaaq. Ils attendent de pouvoir traverser le fjord.  En effet, leur avancement dépend en grande partie des conditions climatiques.
C'est l'occasion de nous intéresser au climat de l'Arctique en regardant une animation du CNRS intitulée "Climat, une enquête aux pôles".
Toutefois, pas d'inquiétude, Niels et Lorentz trouvent de nombreuses occupations en attendant de traverser le fjord : chasse au phoque, pilotage de traîneau...ils nous ont raconté leur journée par sms !


La glace qui recouvre le fjord de Similik n'est pas assez solide pour pouvoir le traverser à pied. Les Dutrievoz vont donc emprunter un bateau de pêche et traverseront lorsqu'il sera possible de naviguer sur le fjord.

Voilà ce qui arrive quand la glace n'est pas sûre, qu'elle a trop fondu :
elle peut se briser sous notre propre poids.
chute dans la banquise
Pierre :
"La banquise s'est brisée (dans une précédente expédition, mon compagnon Yves tombe dans l'eau), la glace a cédé sous son poids, comme il n'a pas de griffe à ses gants, il coule, je le récupère in extremis : à la sortie il dit "Pierre, merci tu m'as sauvé la vie" et deux minutes après il me dit "Pierre, c'est toi qui m'a emmené dans cette galère ! "


Nous avons reçu des messages de Niels et de Lorentz ce matin. Ils nous racontent comment ils s'occupent en attendant la traversée du fjord :

"Nous sommes toujours à Tiniteqiilaq, nous attendons que la banquise s'ouvre pour traverser le fjord Sermilik.
Nous sommes allés chasser le phoque. Sur un fjord glacé, il y avait 5 attelages. Si on voit un petit point noir sur la banquise, c'est probablement un phoque. Il va respirer dans un trou qu'il fait au début janvier et qu'il entretient tout l'hiver pour pouvoir respirer puis il se pose sur la banquise. Gutti enfile  alors une combinaison blanche, prend son fusil et marche vers le phoque. Deux fois de suite le phoque a disparu. Nous avons donc repris les traîneaux et nous sommes repartis. Au bout de 8h nous sommes rentrés bredouille. Nous sommes allés manger du phoques chez un ami de Gutti. C'est une viande très noire,  filandreuse, tellement forte que j'ai l'impression que tout sent le phoque, c'est vraiment pas marrant !!!
". Niels

"J'ai conduit l'attelage toute l'après-midi. Pour aller a gauche on dit yoyoyoyoyo. Pour aller a droite, c'est riririririri. Et Tout droit : kakakakakaka".
Lorentz


C'est ce type de bateau qui va leur permettre de traverser le fjord :
fjord Sermilliq-3

g38
"Oh eh !"

 

Depuis le début de l'expédition, il fait froid, très froid. Niels et Pierre nous en ont d'ailleurs parlé hier. Le climat de l'Arctique a un impact sur la planète entière.
Pour en savoir plus, nous vous proposons de découvrir une animation créée par le CNRS (Centre National de la recherche scientifique) : "Climat, une enquête aux pôles !".

Voir l'animation du CNRS.

 
Tagiu Aranngii* !

* "Au revoir et à demain", dans la langue du peuple Tunu, vivant à l'Est du Groenland. Ecriture phonétique.